Rechercher

Gérer les fêtes sans culpabiliser !

Les fêtes de fin d'année arrivent et comme tous les ans, c'est un marathon culinaire qui se prépare !


Voici quelques astuces pour que la digestion se passe bien et que votre balance n'explose pas tous les compteurs :

- Faites-vous plaisir (dans la limite du raisonnable) !! Deux raisons principales à ça. La première, parce que les fêtes c'est fait pour ça ! Vous vous retrouvez auprès de vos proches, dans une atmosphère festive et détendue, autour d'un bon repas. Il serait quand même dommage de bouder la partie gustative de ces moments uniques. La deuxième raison est toute simple. Si vous êtes frustré(e)s parce que vous vous êtes empêché(e)s de savourer tel ou tel plat, cette frustration ressortira à un moment ou à un autre après les fêtes, et vous vous jetterez sur tout ce que vous avez dans votre placard, sans aucun plaisir, hormis celui d'assouvir cette frustration. N'est-il pas préférable de goûter raisonnablement au gratin de la tante Yvonne ou de manger une part de cette bûche qui vous fait mortellement envie ? - Oui mais, le raisonnable ça veut dire quoi ? Ça veut dire de manger ce qui vous fait envie, de ne pas se resservir et d'écouter votre faim et les signaux de votre corps. Essayez de vous renseigner sur le menu. Si vous commencez l'apéritif en connaissant la suite du repas, vous serez moins tenter de vous goinfrer car vous savez que vous aurez envie de goûter à beaucoup de choses ensuite. Et vous le savez bien, commencer un repas en étant déjà gavé d'apéro n'est pas très agréable. - Hydratez-vous (d'eau!) ! L'hydratation est indispensable pour aider votre corps à éliminer les excès. Que ce soit pendant le repas ou entre les repas, il est très important de consommer une quantité d'eau suffisante. N'attendez pas d'avoir soif pour boire. De plus, l'alcool est diurétique (en plus d'être très calorique), c’est-à-dire qu'il vous déshydrate, donc il faut compenser cette perte d'eau. Enfin, les repas de fête ont tendance à être plus riches en sel que ce que vous avez l'habitude de consommer, ce qui créer de la rétention d'eau (vous savez, quand vous avez l'impression d'avoir gonflé). Boire davantage vous permettra d'éliminer cette rétention d'eau. - Entre les repas festifs, limitez (voir supprimer complètement) tout apport de sucre On vous a offert des papillotes ou des chocolats d'un grand chocolatier ? Ils ne seront pas périmés demain, promis. Gardez-les pour un peu plus tard, quand les gros repas seront finis. Ils seront vos anti-déprimes du mois de Janvier, le soir sous votre plaid (un chocolat par soir, pas la boite !). Même chose pour les biscuits, les restes de bûches, de glaces et autres gourmandises. Offrez-en aux voisins, aux copains, à la famille. Ça fera plaisir à tous et ça ne remplira pas votre pantalon ! Il est préférable aussi de procéder de la même manière pour les plats riches en gras (notamment en acides gras saturés : beurre, crème, huile de friture…). Faites-en profiter les autres ou congelez. Mais attention à ne pas tout confondre. Ce n'est pas une raison pour cuisiner à l'eau pendant une semaine. Vous pouvez faire revenir vos légumes dans un peu d'huile (olive par exemple), l'entre-fêtes n'est pas une punition ! - Mettez-vous au vert et ne sautez pas de repas Limitez les apports riches en glucides (féculents, pain, sucreries,…) et privilégiez les aliments riches en fibres (légumes). Votre transit n'en sera que plus efficace et vous éliminerez plus facilement les excès caloriques. Sautez un repas n'est pas une solution non plus, vous risquez d'être affamé(e) au repas suivant et d'avoir envie de manger un bœuf. Privilégiez des repas de légumes avec une portion de protéines (viande, poisson, œuf, protéines végétales). - Reposez-vous Et oui, parce qu'un corps reposé est un corps qui récupère mieux et qui élimine mieux !