Rechercher

Le jeûne intermittent

Le jeune intermittent ou fasting en anglais a le vent en poupe, on lui prête des vertus sur la santé et même sur la perte de poids. Mais d’abord qu’est ce que c’est ? Quels sont les bienfaits ? Est-ce dangereux ? Comment débuter ?

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes de jeûne (minimum 16h) ou seules des boissons pas ou peu caloriques sont autorisées (eau, thés, tisanes) avec des périodes de prises alimentaires normales.

Il existe plusieurs types de jeûne intermittent :

- Jeûner 1 jour sur 2 : Ne rien manger (boire régulièrement des boissons non sucrées) pendant 24h puis manger normalement les 24h suivantes - Le jeûne 5/2 : Le jeûne se fait durant 2 jours de suite sur une semaine - Le 16/8 : c’est le plus simple à réaliser, le jeûne se fait durant 16h, on saute un repas, puis on recommence à manger pendant les 8h suivantes. Concrètement, si j’arrête de manger à 20h, je peux recommencer à manger le lendemain à midi. Quels sont les bienfaits ?

Durant le jeûne, le corps va profiter de l’absence de digestion pour se consacrer à son auto-nettoyage. Comme il n’utilise plus son énergie à traiter les aliments que nous lui apportons, il va pouvoir utiliser pleinement ses fonctions régénératrices et ainsi permettre d’améliorer différents aspects de notre santé comme :

- Réguler la satiété - Diminuer l’inflammation - Réduire les risques de diabète - Diminuer les risques cardio-vasculaires - Améliorer les fonctions cognitives - Réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang) - Régulation des hormones - Renforcement du système immunitaire - etc…. Concernant la perte de poids, le jeûne intermittent n’est, à la base, pas un outil prévu à cet effet, mais agissant sur la régulation de l’appétit et sur la glycémie, il peut être un allié efficace. Est-ce dangereux ? Le jeûne n’est en soit pas dangereux, il est pratiqué depuis des millénaires (guerres, famines, religion), le corps s’adapte bien à une restriction alimentaire de courte durée. Il est tout de même déconseillé de dépasser 3 jours de jeûne sans être suivi par un médecin où un naturopathe. Il est aussi fortement déconseillé aux enfants, femmes enceintes et/ou allaitantes et aux personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires. Comment débuter ? Je vous conseille de débuter avec le jeûne 16/8 une fois comme ça pour voir si cela vous convient. Puis ensuite d’essayer de l’intégrer une fois par mois, puis une fois par semaine. Vous pouvez le faire en petites cures plusieurs fois dans l’année, il n’y a pas vraiment de règles pour ce type de jeûne, ce sont votre motivation, votre tolérance et vos contraintes alimentaires qui détermineront la fréquence. Durant les phases de jeûne : Il est très important de s’hydrater avec de l’eau, infusions. Pas de jus de fruits, ni de soupes, exclusivement de l’eau, thés, tisanes, et éventuellement café. Durant les phases de prise alimentaire : Vous mangez comme vous le faites d’habitude, évitez simplement lors du premier repas (celui qui brise le jeûne) de manger des aliments trop lourd à digérer (très gras, sucrés…) Pour aller plus loin sur le jeûne : – Reportage Arte : Le jeûne, une nouvelle thérapie ? – La vidéo de régénère.org “Le jeûne, meilleur remède” – www.regenere.org – Ouvrages sur le jeûne du professeur Arnold Ehret et Herbert M. Shelton

Posts récents

Voir tout